top of page

Quel foin choisir pour mon lapin, de vache ou de cheval ?

Dernière mise à jour : 10 mai



Acheter du foin directement auprès d'un producteur est souvent beaucoup plus économique que de l'acheter en magasin. Cependant, savoir quel foin choisir pour nos lapins ou cochons d'Inde et comment le demander au producteur peut être difficile. En général, on recommande de se procurer du foin auprès d'un propriétaire d'écurie, car ce dernier contiendra généralement moins de luzerne et sera principalement composé de fléole des prés (le fameux mil ou Timothy en anglais). Cependant, est-ce réellement un gage de qualité ? Pas nécessairement ! Pour choisir le bon foin, il est essentiel de comprendre les bases de la production fourragère au Québec.


Comment est produit le foin au Québec

Chez les producteurs laitiers :

Il est de plus en plus rare de trouver du foin sec en "petites balles carrées" chez les producteurs laitiers du Québec. En effet, pour produire du bon foin sec, il faut généralement compter sur trois jours consécutifs de beau temps. Cependant, le foin sec est très adapté à l'alimentation des vaches laitières, et certains producteurs en produisent également de qualité convenable pour nos lapins ou cochons d'Inde. La plupart du temps, le foin sec produit par ces producteurs provient de "vieilles prairies", ce qui signifie qu'il s'agit de prairies en fin de vie (âgées de 4 à 7 ans) et contenant principalement des graminées, ce qui est idéal pour nos rongeurs. Ce foin est généralement récolté à un stade avancé de maturité des graminées, ce qui lui confère une valeur nutritionnelle relativement faible pour un producteur laitier. Cependant, il est fauché à ce stade pour faciliter le processus de séchage au champ et réduire les risques liés aux intempéries.


Un foin sec produit par un producteur laitier contient une variété de graminées (brome, dactyle, fétuque, chiendent…) qui permet à votre animal de vivre une expérience enrichissante lors de la fouille dans le foin pour s'alimenter. Ce type de foin est fait "tardivement". Ce que l'on veut dire ici, c'est que les graminées sont rendues au stade épiaison lors de la fauche. C'est pour cela que vous voyez souvent des épis de mil lorsque vous achetez du foin pour vos animaux. Ce foin a une valeur nutritionnelle pauvre pour un producteur laitier. Il le fauche à ce stade, car lorsque la graminée est en épiaison, elle a déjà commencé à perdre de l'eau, c'est-à-dire que son taux d'humidité est plus favorable pour la fauche. Ce foin passera moins de temps à sécher au champ (moins de risque de pluie, moins de poussière).


Le foin des écuries

Les chevaux ont un système digestif beaucoup plus sensible que les vaches, et leur alimentation, riche en fibres, doit être adaptée à leurs besoins spécifiques. Le foin sec composé principalement de fléole des prés est particulièrement adapté aux chevaux, car il offre un bon rendement en feuilles et apporte de l'énergie avec son épi. Cependant, si le foin est produit directement à l'écurie, il peut y avoir une grande variabilité dans sa production, car la période de coupe peut dépendre davantage de la disponibilité de l'équipement que du stade optimal de maturité des graminées. Cependant, le foin produit dans les écuries est généralement composé de différentes variétés de graminées, tout comme le foin produit par les producteurs laitiers.


Quelles questions dois-je poser pour m'assurer d'avoir le bon foin ? 


Que ce soit auprès d'un producteur laitier ou d'une écurie, il est possible de trouver du très bon foin. L'important est de savoir quoi demander et comment le demander. Voici quelques exemples de questions à poser :

  • Pour un producteur laitier :

  • Demander du foin sec en petites balles de première coupe, avec peu de luzerne et des têtes de mil visibles.

  • S'assurer qu'il n'y a pas de poussière dans le foin.

  • Pour une écurie :

  • Demander du foin sec de première coupe, avec une bonne proportion de mil et d'épis, et sans poussière.

  • Vérifier s'il existe différents types de foin parmi lesquels choisir.




En conclusion

Que ce soit chez un producteur laitier ou dans une écurie, il est possible de trouver du bon foin pour nos animaux en posant les bonnes questions et en communiquant clairement nos besoins spécifiques. C'est le type de foin qui importe et non le type de producteur. Je ne m'attarderai pas ici sur les différentes coupes de foin. Je ferai d'autres articles sur le sujet ainsi que sur la qualité du foin. Dans certains cas, il se peut que l'on puisse avoir du foin de graminées de deuxième coupe, qui peut être très intéressant aussi. 


Références :

Ce texte a été écrit à partir de mes connaissances et expériences personnelles. Je suis agronome (graduée en 1998), j'ai travaillé dans différentes fermes laitières durant mes études universitaires et ce, un peu partout au Québec. J'ai aussi conseillé plusieurs entreprises ovines dans l'alimentation pour leur cheptel, le foin étant leur source principale de fibre. J'ai possédé des chevaux et côtoyé des propriétaires d'écuries pendant une bonne dizaine d'années. 


Source intéressante, elle nous donne notamment la valeur nutritive de différentes espèces qui compose le foin :


Partager cet article:

Comments


bottom of page